Elections indirectes et tiers du Sénat: Importante réunion entre le Président et le CEP

Si la deuxième phase des élections indirectes n’a pas encore eu lieu, c’est parce que le chef de l’État a retardé le processus. Lors d’une rencontre, mercredi au Palais national, avec les membres du Conseil électoral provisoire, Jovenel Moïse a promis de publier « bientôt » les résultats des élections pour les assemblées municipales, ce qui permettra au CEP de continuer les élections indirectes.

Au Palais national mercredi, le chef de l’État a promis aux conseillers électoraux de débloquer la situation. « Le président nous a fait savoir qu’il allait publier les résultats dans pas trop de temps. Mais il ne nous a pas donné de date », a confié au Nouvelliste le président du CEP vendredi soir dans une interview exclusive au téléphone.

À la question du journal, est-ce que vous avez vu le président de la République manifester un intérêt pour la poursuite des élections indirectes ?, Léopold Berlanger sourit et déclare : « De toute façon, ce sont les faits qui comptent. Donc, pour l’instant, on peut dire qu’on a trouvé la collaboration de l’exécutif. Parce qu’on ne pourrait pas organiser des élections sans leur collaboration. Maintenant cela va un peu trop lentement, à ce stade, c’est un fait… »

Léopold Berlanger a rappelé aussi qu’il y avait la résolution du Sénat dans laquelle les sénateurs leur demandaient de surseoir aux élections indirectes en attendant un cadre légal. Mais, a-t-il souligné, le président Moïse ne leur a pas fait cette demande, il a promis de « considérer publier les résultats bientôt. »

Le président du CEP pense que le chef de l’Etat gère la situation en s’assurant que tout se passe en harmonie avec le Sénat. De toute façon, le CEP attend la décision du locataire du Palais national et va modifier le calendrier électoral en fonction de la date de la publication des résultats des élections pour les assemblées municipales.

Tant que les résultats définitifs des assemblées municipales ne sont pas publiés dans le journal officiel Le Moniteur, les nouveaux élus ne peuvent pas prêter serment. Par conséquent, les élections pour les assemblées départementales ne peuvent avoir lieu puisque seuls les membres des assemblées municipales peuvent se porter candidats aux élections de l’assemblée départementale.

Par ailleurs, Léopold Berlanger a souligné au Nouvelliste que la question des élections pour le renouvellement du tiers du Sénat et des zones privées d’élus comme le département de la Grand’Anse a été brièvement abordée lors de la rencontre avec le chef de l’État.

« Il y a tout un ensemble de considérations qui devra être fait par rapport aux prochaines élections », a-t-il dit. Selon lui, il faut avoir un plan d’ensemble, pas seulement pour la réalisation des élections dans certains endroits, mais aussi pour le tiers du Sénat. Aucune date n’a été évoquée en ce sens. « Mais il est clair que nous sommes d’accord sur la nécessité de trouver un plan d’ensemble pour savoir la séquence de la réalisation des élections du tiers Sénat.

La réflexion est engagée… », a avancé le président de l’institution électorale.

Interrogé pour savoir si la nécessité de mettre enfin sur pied un Conseil électoral permanent a été abordée avec le président Moïse, Léopold Berlanger a fait savoir que ce point n’a pas été abordé.

Robenson Geffrard source le nouvelliste

radioteleolehaiti

RTOH est la radiotélédiffusion de la communauté haitienne émettant depuis Brooklyn, New-York(USA). C'est une innovation de la presse haitienne visant à apporter une nouvelle vision de notre société.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Skip to toolbar