Haïti: quatre mois après l’ouragan Matthew, certaines populations n’ont toujours pas accès aux services de santé

Près de quatre mois après que l’ouragan Matthew a sévi sur la côte Sud de Haïti, les défis pour répondre aux besoins de santé des communautés durement touchées dans les départements de Grand’Anse et du Sud sont importants et très variés.

Il faut réhabiliter les établissements médicaux et restaurer les services après l’impact massif de l’ouragan. Bien que certains centres aient été remis en état, d’autres ayant une localisation stratégique ont encore besoin de réparations conséquentes pour pouvoir dispenser à la communauté les services de santé essentiels.

L’action d’urgence du Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a été rapide dans les zones faiblement peuplées, en collaboration étroite avec l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS) et l’OMS, les institutions des Nations Unies et les partenaires.

L’ouragan a provoqué des morts, des dégâts massifs aux infrastructures et des inondations qui ont affecté de nombreux établissements de santé. Les engagements d’intervention sont axés sur l’évaluation et la réparation de ces dégâts.

Jusqu’à présent, le MSPP, l’OPS/OMS et leurs partenaires ont estimé à environ 28 millions de dollars (US $) le coût du relèvement et des besoins de renforcement du secteur de la santé. En raison de l’insuffisance des fonds reçus, les activités n’ont pas pu se dérouler à un rythme normal et de nombreux centres de santé restent fermés 4 mois plus tard.

Pendant tous les mois de turbulence qui ont suivi l’ouragan en Haïti, l’OPS/OMS a apporté un appui continuel au MSPP pour l’intervention, en envoyant du personnel sur le terrain dans les 2 zones les plus touchées, les départements de Grand’Anse et du Sud.

Ces unités sur le terrain ont aidé à mobiliser l’assistance d’urgence dans les communes respectives, tout en se coordonnant avec les partenaires, gérant et distribuant les fournitures médicales indispensables pour sauver des vies, collectant et analysant les données épidémiologiques, surveillant la qualité des soins et des conditions sanitaires dans les centres de traitement du choléra, ainsi qu’en évaluant et en remettant en état les établissements de santé.

Grâce à la coordination des activités dans les régions de Grand’Anse et du Sud, l’OPS/OMS a livré des kits et des fournitures médicales pour les soins de base de 10 000 personnes au maximum, un kit couvrant les soins pour 500 personnes, à Grand’Anse et au Sud et 8 kits d’urgences.

Des fournitures et matériels médicaux supplémentaires ont été distribués pour l’aide aux petits actes chirurgicaux et pour les soins des patients. Les équipements fournis ont comporté 80 lits d’hôpitaux et des fournitures.

Une campagne nationale de vaccination orale contre le choléra a été lancée du 8 au 18 novembre 2016 sur 10 jours dans 17 communes. Elle a couvert 94,2% de la population ciblée, soit 769 990 personnes vaccinées dans ces régions.

Des campagnes supplémentaires de vaccination systématique sont prévues à l’intention des enfants dans les zones difficiles d’accès en anticipant des ressources supplémentaires.

Avec l’appui de l’OPS/OMS et des partenaires, 99 établissements de santé du MSPP ont été évalués. Certains ne sont pas encore pleinement opérationnels ou ont des travaux de réhabilitation en cours.

Malgré ces résultats, il reste encore beaucoup à faire pour rétablir le système de santé dans la zone touchée. Le déficit de financement demeure le principal obstacle pour redonner à la population l’accès aux services de santé dont elle bénéficiait avant l’ouragan.

L’absence d’une couverture suffisante des soins dans les centres primaires (opérationnels) continue d’handicaper les communautés affectées et de gêner l’action du Ministère de la Santé et de l’OPS/OMS.

Pour garantir le maintien des activités d’urgence dans ces zones, le personnel des opérations d’urgence de l’OPS/OMS recherche continuellement de nouveaux moyens de mobiliser les programmes de santé déjà opérationnels à mesure qu’ils avancent dans les plans de préparation.

Profile photo of radioteleolehaiti

radioteleolehaiti

RTOH est la radiotélédiffusion de la communauté haitienne émettant depuis Brooklyn, New-York(USA). C'est une innovation de la presse haitienne visant à apporter une nouvelle vision de notre société

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Skip to toolbar